Retour sur l’étude avec la fondation Leroy

La Junior Entreprise des Arts et Métiers de Bordeaux

Retour sur l’étude avec la fondation Leroy

Nous vous proposons aujourd’hui de découvrir le témoignage de Serge Besanger de la Fondation Leroy avec laquelle nous avons travaillée cette année.
 
La Fondation Leroy investit dans la recherche aussi bien dans les éco-technologies, les économies d’énergie ou encore le développement durable. Elle épaule également le groupe LEROY-SOMER, un des leaders mondiaux des moteurs électriques, moyens d’entrainements électromagnétiques, et alternateurs industriels.
 
C’est dans cette optique que s’est organisée l’étude réalisée par AMJE Bordeaux, menée en collaboration avec la fondation Leroy. Nous avons été chargés de concevoir et de réaliser un boitier de mesure des vibrations d’un moteur LEROY-SOMER (choix des composants, dimensionnement et réalisation d’une application pour l’exploitation des mesures), comme l’explique  M.Besanger :
« L’étude s’est inscrite dans une certaine démarche de simplification de la R&D de la fondation, nous allons la proposer à notre participation, Leroy-Somer […]. L’étude menée par l’AMJE nous a permis d’éliminer certaines pistes de recherches pour nous concentrer sur les pistes les plus prometteuses. Cela s’est traduit par une économie de temps conséquente, sur un domaine stratégique pour la Fondation.»
 
De notre côté, nous avons recruté 3 intervenants, tous élève-ingénieur des Arts et Métiers, pour une réalisation de l’étude en 4 mois. Les élèves ont ainsi pu apporter leurs connaissances et mettre en application les enseignements qu’ils ont reçu dans ce projet concret. Accompagnés des membres du pôle Suivi d’Etudes et des moyens mis à disposition par l’école, ils ont ainsi pu finaliser le projet en répondant avec pragmatisme au cahier des charges, comme le témoigne M. Besanger :
« L’avantage de travailler avec une Junior-Entreprise est que vous êtes plus pragmatiques. Les professionnels recherchent des solutions compliquées et ont tendance à vouloir empiler les fonctions, les attributs et donc les coûts alors que vous allez droit au but, et au plus simple. Dans notre cas (capteurs pour des moteurs valant 100€ tout au plus) il fallait trouver une solution simple, à bas coût, universelle et souple, ce que vous avez su faire. »
 
Le travail réalisé semble avoir répondu aux attentes de notre partenaire :
« C’est du pur Gadz’Arts : pratique, fiable et universel»
 
Une étude qui témoigne de la philosophie de la formation des Arts et Métiers et qui montre les compétences de ses élèves pour répondre à des problématiques industrielles concrètes. Nous remercions la fondation Leroy de nous avoir fait confiance pour ce projet qui a contribué au développement de notre structure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *